Retour sur les résidences du Collectif Trois Tiers avec ATIS

Les résidences qu’est-ce que c’est ?

De la mi-printemps jusqu’au début de l’été, le Collectif Trois Tiers s’est exporté à travers quelques départements de notre belle Région.

Dans le cadre du projet « Entreprendre la ruralité », co-porté par différentes structures de l’économie sociale et solidaire : ATIS, PLOUCS et le Collectif Trois-Tiers, l’activité de l’association a été marquée par une période de déplacements en Périgord Limousin, Haute-Gironde, Vallée du Lot et Haute Landes.

La plupart des communes de ces territoires étant labellisées « Petites Villes de demain ». Le programme « Entreprendre la ruralité » avait pour objectif de révéler, mettre en action et appuyer les différentes initiatives entrepreneuriales portées par les habitants et acteurs du territoire.

Les résidences du  Collectif Trois Tiers interviennent après la phase de diagnostic territorial menée par ATIS (octobre 2021 – mars 2022) et précèdent celle de création du programme d’accompagnement (octobre 2022). Faire appel au Collectif pour cette phase de transition permet d’approcher sous un angle novateur une plus grande diversité de publics tout en démocratisant la notion d’entreprenariat de territoire, en impliquant les habitants et en révélant les potentialités des territoires concernés.

Quelle méthodologie ?

Les temps de résidence ont fait l’objet d’une méthodologie réfléchie par les membres du Collectif et évolutive au fil des résidences.

Aussi, ces temps ont été construits grâce à une période exploratoire préalable dite d’itinérance. Cette période de trois jours, a constitué un premier contact avec le territoire et ses acteurs, sa mémoire et ses savoir-faire.

La résidence en elle-même s’est concrétisée par l’animation d’ateliers sur sept jours afin de susciter des envies pour les habitants d’entreprendre sur leur territoire et selon leurs besoins. En parallèle de ces ateliers,  des chantiers participatifs  autour de lieux totems, spécifiques à chaque commune, étaient menés.

Enfin, chaque résidence s’est achevée par un bilan avec une rencontre entre les potentiels entrepreneurs présents aux ateliers et les différents partenaires. Cette clôture festive et créative marque le début de la création du programme d’accompagnement qui sera réalisé par ATIS en octobre 2022.

Quelles spécificités pour chaque résidence ?

La Dordogne, avec la Communauté de Communes Périgord Limousin a ouvert le bal de ces résidences sur la commune de Miallet du 30 avril au 6 mai dernier.

Le vieillissement de la population et la dévitalisation de ce territoire depuis une trentaine d’années ne doivent pas faire perdre de vue son récent regain d’intérêt et le développement d’une dynamique de projet. Les deux principaux enjeux pour la commune sont donc l’animation locale et la création d’un lien entre les nouveaux projets d’où le choix du lieu totem. La Petite Grange de Miallet a en effet été l’occasion de mettre un coup de projecteur sur un lieu méconnu et vacant sans porteur de projet afin que les habitants puissent en visualiser les potentiels usages par la création de mobilier.

Cette résidence a de plus permis de révéler une vingtaine d’idées au cours des ateliers sur l’ensemble des communes.

C’est ensuite la commune de Saint-Ciers-sur-Gironde, située en Haute-Gironde, sur la Communauté de Communes de l’Estuaire qui a accueilli l’association la semaine du 14 au 20 mai.

Ce territoire a connu un nouveau souffle dans les années 1980 avec l’implantation de la centrale de Blaye. Toutefois, des questions de maintien des emplois productifs, de développement de l’économie tertiaire ou encore de hausse de qualification et d’insertion de la population se posent encore aujourd’hui.

Dans le cadre du programme « Petite Ville de Demain », la commune a, depuis mars 2022 mis en place une grande démarche d’implication citoyenne à travers la création d’un comité citoyen et d’un lieu, la « Cabane ô initiatives », ouvert les jours de marché. Le Collectif s’est donc inscrit dans ce mouvement à travers le chantier participatif en agrémentant les alentours de la Cabane de mobilier pour permettre la discussion informelle et le partage.

C’est une quinzaine « d’idéations » qui ont vu le jour tout au long de cette semaine de résidence.

Dans un troisième temps, le Collectif s’est rendu sur la Communauté de Communes du Haut-Agenais et Périgord, située à la frontière entre les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne. Plusieurs éléments sont en jeux sur cette intercommunalité parmi lesquels l’évolution et la transition des secteurs économiques (agriculture biologique, tourisme), la revitalisation des fonciers vacants ou encore le vieillissement de la population, la fracture numérique ou les mobilités.

En complément de ces enjeux identifiés, le choix a été fait de redonner vie à l’ancienne mairie de Castillonnès pour permettre de s’intéresser aux potentiels projets et usages de ce lieux. Le Collectif s’est donc attelé à faire découvrir et sonder les habitants autour d’un aménagement éphémère donnant lieu à soixante-quinze propositions pour le futur de ce bâtiment.

Les ateliers ont-eux fait émerger onze propositions.

Trois Tiers a clôturé ce cycle de résidences avec ATIS dans la Communauté de Communes du Pays Morcenais entre les 2 et 8 juillet. Cet espace, a notamment connu une forte crise économique et un exode rural après les années 1990 et la fermeture de la centrale (personnes peu voir pas qualifiées, faible mobilité, offre commerciale, accès à la santé et au numérique assez faible). A côté de cela, le territoire bénéficie de nombreux atouts (les transports avec la gare, diverses ressources productives…).

Le chantier participatif a, pour sa part, contribué à réactiver un projet déjà présenté au budget participatif du Département : la Grange de Sindères. Ce projet, n’ayant pas abouti (pour le moment ), consistait à créer un café associatif : le comptoir des Cocosates. Le Collectif a alors souhaité réamorcer ce projet à travers la création de mobilier et sous la forme d’une mise en scène.

Cette résidence a en outre permis de mettre en lumière une dizaine d’initiatives au cours des ateliers.

Fort de cette expérience de quatre semaines passées à sillonner les communes de Nouvelle-Aquitaine, le Collectif tire de nombreux enseignements.

Du Périgord-Limousin au Pays Morcenais, des projets abondent dans ces campagnes et petites villes. Des citoyens sont prêts à passer de l’idée à l’action. Habiter ces territoires, à travers nos résidences, a permis de déceler ces potentialités et d’ouvrir de nouvelles portes pour ces futurs porteurs de projets. Trois Tiers va ainsi pouvoir capitaliser sur ces résidences afin de se projeter et orienter son action future.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s