Osons Ici et Maintenant, Service Civique Rural

Le reconfinement de novembre 2020 ne nous a pas enlevé l’envie de continuer à rencontrer des acteurs qui travaillent pour la redynamisation des territoires ruraux et leurs populations. 

Nous avons eu une première approche du travail de l’association Osons Ici et Maintenant lors de notre première édition du festival Les Festiv’idées de la ruralité où Florian Blanche, coordinateur des programmes ruraux, a participé à une des conférences. 

Le travail de l’association, notamment l’accompagnement des jeunes en milieu rural, a marqué nos esprits et c’est pour cela que nous avons pris le temps de discuter virtuellement avec Florian pour qu’il nous donne une vue plus approfondie du travail fait par OIM dans le territoire de l’Entre-deux-Mers.

Origines et objectifs

L’association Osons Ici et Maintenant a été fondée en 2014 par Soizic et Olivier Lenoir, suite à un séjour de plusieurs années au Québec. Avec de l’expérience en éducation populaire gagnée là-bas, leur objectif était de donner du soutien et de l’accompagnement aux jeunes, surtout des milieux ruraux, pour leur “donner un déclic”, car 70% d’entre eux pensent que la société ne leur permet pas de montrer de quoi ils sont capables.

Initiative qui se développe en premier à Bordeaux puis à Lyon pour aujourd’hui impacter 6 territoires en plus : le Pays de Redon, la Guéméné-Penfao, l’Entre-deux-Mers, le Pays de l’Arbresle, le Béarn et la Guyane. L’intérêt d’être présents à plusieurs endroits de la France est de partager cette méthodologie avec d’autres acteurs du territoire et avoir un impact national qui peut aller au-delà de OIM

OIM rassemble des salarié.e.s et bénévoles engagé.e.s pour développer le pouvoir d’agir des jeunes entre 16 et 30 ans, dans ces territoires urbains et ruraux, par un accompagnement en plusieurs programmes. Avec une pédagogie qui s’applique à renforcer les potentialités et capabilités de chaque jeune, le but est de les aider à s’autonomiser et à valoriser leur singularité indépendamment de leur territoire, origine sociale, genre, capacités physiques, etc.  

Image: Osons Ici et Maintenant

Population ciblée

Florian nous explique que, dans le cas de l’antenne dans l’Entre-deux-Mers, les populations ciblées sont celles qui se trouvent plutôt dans les zones rurales vers Créon et ses alentours. Ici, nous dit Florian, “il y a une forte dynamique associative ainsi qu’une bonne implication des collectivités qui aident sur le territoire et qui aident à identifier les jeunes”, notamment par du bouche à oreille. Le soutien de ces acteurs locaux et historiques (qui reviennent chaque année) facilite l’intégration des jeunes dans le milieu professionnel sur ce territoire.

Pour identifier les jeunes qui seraient accompagné.e.s, OIM met généralement son attention sur ceux et celles qui sont en décrochage scolaire et/ou sans activité nommé.e.s NEET (Not in Education, Employment, or Training – sans éducation, emploi ou formation), qui sont bloqué.e.s chez eux.elles (manque de moyens de transport ou soutien familial) ou qui, par des raisons particulières, ont perdu leurs liens sociaux. 

Comment fonctionne cet accompagnement ?

L’accompagnement de jeunes se fait avec différents programmes de différentes temporalités.

– Shaker : atelier de 3 heures qui se fait pour “rencontrer, sensibiliser et mobiliser les jeunes de 16 à 30 ans en transition” afin de connaître leurs attentes et besoins d’un tel accompagnement.

– FabriK à DécliK : 3 journées où les jeunes “en quête de sens et d’action” ont l’opportunité de rencontrer, échanger et débattre avec d’autres jeunes et personnalités  inspirantes et professionnelles, dans le but de connaître la réalité de leur territoire, chercher des solutions communément et devenir plus confiants. 

Image: Osons Ici et Maintenant

La FabriK à DécliK connecte les jeunes à leur talent, les territoires à leur jeunesse, les décideurs à la transition qui s’opère dans la société avec comme moteur une jeunesse en quête de sens et de place.” – OIM

– Katapult : dans le même objectif d’orienter et rassurer cette jeunesse, ce programme prolonge l’accompagnement à 3 mois pour que les jeunes cherchent plus concrètement leur place dans leur territoire et “passent à l’action” en s’engageant ou acceptant des offres d’accompagnement de projet, service civique, emploi, formation, mobilité, entre autres. Ces 3 programmes deviennent un processus entier de transition. On peut dire que chaque programme correspond à une étape d’un accompagnement qui aboutit à un changement d’esprit et à une évolution du projet professionnel de ce ou cette jeune qui ne savait pas trop où se placer et où aller, mais qui a monté chaque marche petit à petit

Un dernier programme appelé 100% transition a été mis en place avec le Ministère du Travail pour accompagner pendant 1 an ou une période de service civique (de 6 à 8 mois) une promotion de 12 jeunes de divers profils. C’est un projet qui se veut être renouvelé pendant 3 ans pour impacter 300 jeunes dans le territoire français.

100% transition, vers la transition sociale et écologique

Florian nous raconte qu’actuellement il y a 7 promos accompagnées : 2 en Bretagne, 1 à Bordeaux, 1 à Lyon, 1 dans le pays de l’Abresle, 1 dans le Béarn et 1 en Guyane. Dans l’Entre-deux-Mers, la nouvelle promo pour l’année 2021 devait arriver sur les dernières semaines de novembre.

Cet accompagnement se fait sous forme de contrat de Service Civique avec des missions très variées, ciblées dans la transition sociale et écologique, ceci dans l’objectif de permettre aux jeunes de découvrir de nouvelles façons de faire du social et de travailler autour de l’environnement dans leur territoire.

PPour cette initiative, OIM a deux partenariats : le premier avec l’Insup Formation, pour travailler avec des acteurs de l’orientation et la formation afin de co-construire directement avec les jeunes leurs projets professionnels ; le deuxième avec le bureau d’études Ellyx, laboratoire de l’innovation sociale, pour mesurer l’impact du Service Civique sur les jeunes et sur les territoires et avoir ainsi un recul sur les limites du programme afin de l’améliorer petit à petit.

Cette forme d’accompagnement et ces partenariats remplissent tous une “triple intention” :

Accompagnement intégré vers des formations liées à la transition sociale et écologique.

Décloisonner les approches de la remobilisation à l’insertion professionnelle avec l’Insup.

Investir sur l’innovation pédagogique pour renouveler l’accompagnement avec Ellyx.

Image: Osons Ici et Maintenant

La transition

L’effet de groupe est important pour créer des relations sociales et de l’entraide. Chaque promo de 12 jeunes est suivie par un.e coordinateur.rice mais le but est que les jeunes apprennent entre eux.elles. Les responsables d’OIM essayent de garder une diversité de genre, d’âge, de situation sociale (migrants, mamans, papas…), de capacités physiques pour qu’ils.elles aient une vision plus ample de leur territoire et des gens qui les entourent. Pour renforcer ces relations et connexions, au début des missions, ils.elles ont 3 jours d’intégration et des rendez-vous, ensemble, tous les lundis le long des 6 à 8 mois de Service Civique. Ils.Elles bénéficient d’un accompagnement collectif pour travailler la confiance en soi ensemble et pour lever les freins sociaux – mobilité, logement, addictologie, la dépendance aux écrans. Ces ateliers se font au Domaine de la Frayse pour avoir accès à des grands espaces intérieurs et extérieurs.

Image: Osons Ici et Maintenant – Promo Entre-deux-Mers 2020

Les promos se divisent en 6 binômes de service civique qui se suivent le long de la mission. Cette immersion professionnelle se déroule sur le reste de la semaine et les missions sont choisies selon les besoins et envies des jeunes afin de cibler une structure qui corresponde à leurs critères, ayant toujours aussi en vue ce que le.la jeune peut apporter à la structure. Les missions peuvent se faire dans des associations pour l’environnement avec des missions de sensibilisation dans des écoles ou de EHPAD; dans des restaurants/cafés associatifs sur le Créonnais, dans des boutiques pour valoriser des produits locaux, dans des associations pour des enfants en faisant de l’animation pour autistes ou trisomiques, entre autres.

En fin de semaine, les vendredis, les jeunes sont accompagné.e.s individuellement pour avoir un suivi personnalisé de leur semaine et de leur progression et approfondir le travail de leur projet professionnel.

Impacts sur la jeunesse rurale

Après le Service Civique, les jeunes gagnent beaucoup de confiance en eux.elles. Selon Florian, “certain.e.s arrivent très introverti.e.s et partent très différent.e.s, plus ouvert.e.s et confiant.e.s”. Il continue à croiser des ancien.ne.s, dont un qui a été embauché à la Mairie de Créon. Certain.e.s reviennent pour faire des retours d’expériences. 

Une bonne dynamique est qu’ils.elles restent en contact avec OIM et entre eux.elles après l’expérience. Le lien perdure aussi avec les structures d’accompagnement et les missions locales et ça leur permet de garder des contacts et un réseau professionnel sur le territoire. Florian essaye de pérenniser cet accompagnement.

Image: Osons Ici et Maintenant – Promo Entre-deux-Mers 2020

De plus, le groupe reste en contact mais il y a toujours un noyau fort de 5 ou 6 personnes qui reste plus serré. Ils.Elles essayent d’organiser des activités ensemble. Ces relations sont nées lors du Service Civique et donc le manque de relations sociales est comblé.

Crise sanitaire

Pendant le premier confinement, le printemps 2020, l’accompagnement a basculé sur des visioconférences. Pour garder la motivation des jeunes, des défis ont été mis en place pour les faire bouger et les faire s’activer. Ces activités pouvaient aller de ranger la chambre jusqu’à aller prendre des photos d’oiseaux ou faire des footings. Ceci a permis de leur donner du rythme.

Image: Osons Ici et Maintenant – Déconfinement

Pendant le déconfinement les activités ont repris sur un cycle normal et les activités à l’air libre ont été privilégiées pour faire des rassemblements en extérieur. À la campagne, c’est facile avec l’accès aux grands espaces, champs ou forêts. Les sorties ou ateliers à l’air libre continuent lors de ce deuxième confinement pour maintenir actifs les jeunes et surtout garder la dynamique de groupe car c’est ceci qui va les faire tenir.

Osons Ici et Maintenant parie sur la jeunesse des zones rurales. Ils souhaitent leur faire comprendre qu’ils et elles sont dignes d’un projet de vie remplie de succès. L’accompagnement se concentre sur le renforcement de la confiance en soi, la création de liens et d’un réseau professionnel et social, qui permettra à ces jeunes d’avoir de meilleurs repères dans leur territoire. OIM met en mouvement les territoires ruraux en mettant en mouvement ces jeunes qui trouvent leur chemin par ces missions de Service Civique.

Par : Andrea Flores León

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s