Le café Boissec à Larbey (40)

Le mercredi 4 décembre 2019, le Collectif Trois Tiers a rencontré l’association Sac de Billes à Larbey dans les Landes dans leurs locaux, au Café Boissec. L’objectif : échanger autour de la création de projets de tiers-lieux en milieu rural, des difficultés rencontrées et des astuces pour les surmonter. 

Naissance du projet

L’association Sac de Billes, c’est initialement un collectif réunissant des artistes et projets transdisciplinaires autour du théâtre créé le 03 mars 2010. Ce collectif est un condensé d’univers artistiques, il rassemble des comédien.nes, des musicien.nes, des marionnettistes, des technicien.nes et des graphistes, des animateurs.trices… Il officie sur plusieurs thématiques dans les Landes et ses départements limitrophes.

Depuis 2010, l’association s’est lancée dans un ambitieux projet : celui de réinvestir et redonner des couleurs au Café Boissec à Larbey. Le Café Boissec c’était d’abord un lieu historique de Larbey, petite commune landaise de 250 habitants. Tantôt restaurant, boulangerie et même station essence, le lieu avait été délaissé pendant trois années consécutives avant de reprendre vie grâce à l’association qui y voyait l’opportunité de créer un lieu de vie, de travail et de partage inédit autour de la culture. Ayant été pendant une centaine d’années un café familial et un lieu de rendez-vous au sein de la commune, de nombreux artistes et un public important y avaient pris leurs marques par le passé et voyaient, à regret, le lieu délaissé.

Les activités du café

Après un an et demi de travaux et suite à la mise en place d’un accord avec le propriétaire, l’association a pu s’installer dans ces nouveaux locaux, en 2012. Aujourd’hui et après 8 ans d’existence, le Café Boissec version Sac de Billes rassemble diverses fonctions complémentaires qui lui permettent de vivre :

  • Un lieu de programmation culturelle et artistique pour toutes et tous : spectacles vivants jeune public ou tout public, concerts (entrée à prix libre mais nécessaire)
  • Des stages artistiques ponctuels autour de différentes thématiques culturelles (théâtre, clown, musique…) ;
  •  Un lieu de rendez-vous pour les habitants de la commune et du canton (Animations : Yoga, Café Couture, Ateliers Mobilier en Carton, Stages divers…) ;
  • Une Bricothèque pour les bricoleur.ses débutant.es et confirmé.es ;
  • Un lieu de résidence, de création et de spectacle pour les artistes ;
  • Des bureaux à l’usage de l’association Sac De Billes ;
  • Un lieu ouvert aux associations locales ;

Un lieu au service des habitants face à ses enjeux

Si le lieu dans son fonctionnement trouve aujourd’hui son équilibre et se stabilise avec la création de 3 emplois à temps plein, le Café Boissec a connu des tumultes aux cours de ces 10 années d’existence. La disparition de certains emplois aidés, le faible soutien à l’échelle très locale, la nécessité de réaliser des travaux régulièrement sur la bâtisse et les diverses incertitudes liées à la propriété du lieu (devenir du Café à la fin du bail emphytéotique etc…) ont été des coups durs que l’association s’attache à surmonter. 

Aujourd’hui, c’est surtout au-delà de la commune de Larbey que se mobilise le public. L’association déplore la faible implication, voire la non-adhésion au projet des habitants de la commune qui l’héberge. Ainsi la véritable force de ce projet réside dans la capacité de l’association Sac de Billes à avoir constitué un réseau de partenaires, de bénévoles et d’adhérent.es dense et fidèle autour de l’esprit du projet et à grande échelle. 

Le soutien d’un réseau

De fait, Sac de Billes est membre et co-fondateur du réseau de coopération et d’entraide des projets ESS (Economie Sociale et Solidaire) Landais : PLOUCS (Projets Locaux Ouverts Utiles Collectifs et Solidaires). Ce réseau regroupe notamment l’association C Koi Ca (rencontrée par le Collectif Trois Tiers dans le cadre du film : Le Pari des Campagnes et localisée sur l’Ecolieu Jeanot à Rion-des-Landes), Co-Actions, La Sauce Ouest – La Smalah, La Pelle à Projet et L’Atelier d’Initiatives Artistique et Artisanales (AIAA). Leur objectif : se regrouper pour se renforcer et faire face ensemble aux enjeux majeurs de leur territoire : l’isolement des initiatives et l’accès à des ressources facilitantes, le maintien et le développement d’un dynamisme social et économique.

Sur le fil, comme de nombreux projets ambitieux liés à la culture en milieu rural, le Café Boissec cherche à stabiliser son modèle de fonctionnement pour perdurer dans le temps et continuer de proposer des activités et des programmes de qualité. En effet, si au démarrage toutes les soirées proposées sur le Café étaient annoncées uniquement à prix libre mais nécessaire, l’association a depuis peu choisi de guider ses usagers en leur proposant un tarif indicatif de 5€ à l’entrée (10€ pour le tarif de soutien, avec toujours la possibilité de donner plus ou moins, selon ses moyens) de manière à augmenter le prix moyen d’entrée et ainsi garantir son fonctionnement à terme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s